HiStOiReS InDiEnNeS.3
VOYAGE en INDE (été 2008) : HARYANA, PUNJAB, CACHEMIRE, VALLEE de CHAMBA (HIMACHAL PRADESH)

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 



Rubriques

A. VISA pour l INDE
B. TROIS VOYAGEURS REFONT le MONDE
C1. ARE YOU a MEMBER
C2. KURUKSHETRA
C3. KRISHNA et ARJUNA
D. FORT de PATIALA
E1. GURDWARA de SIRHIND
E2. RAUZA SHARIF (SIRHIND)
E3. POEMES aux VENTILATEURS
F1. Les SIKHS
F2. PRIX en INDE
F3. IMAGES du PARADIS (Nouvelle)
G1. THEORIE du TEMPS (Poeme)
G2. DE l AMOUR (Poeme)
G3. CANTINES des GURDWARA
G4. ANANDPUR SAHIB
G5. TEMPLE de NAINA DEVI
G6. CE QUI N EST PAS A MOI (Poeme)
H1. HOSPITALITE des CHOPRA
H2. KAPURTHALA
H3. MISTER SWAMI
J1. Un MISERABLE (poeme)
J2. HYMNE au CORPS (Poeme)
J3. POUSSIERE (Poeme)
K1. BIENVENUE AU CACHEMIRE !
K2. GREVE au CACHEMIRE
L. AMARNATH : yatra hindou
M1. JARDIN BOTANIQUE de SRINAGAR
M2. JARDIN NISHAT (Srinagar)
M3. TANT que la TERRE nous PORTE (poeme)
M4. JARDIN SHALIMAR (Srinagar)
M5. PARIMAHAL et JARDIN CHESMASHAHI, Srinagar
M6. Du SANG a SRINAGAR
M7. AIGLES et HOUSE BOATS de SRINAGAR
N1. Le LAC DAL (DAL LAKE)
N2. MARCHE FLOTTANT du LAC DAL
O1. GOODBYE CACHEMIRE !
O2. NUIT BLANCHE a SRINAGAR
O3. VIOLENCES et SEPARATISME au CACHEMIRE
P. DALHOUSIE (Fantaisie).
Q. TEMPLES de CHAMBA
R. PIQUE NIQUE a KHAJJIAR
S. ALWAYS EXPECT UNEXPECTED

Menu

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://jainiste.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://jain.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

DALHOUSIE (20.08.2008).

 

DALhouSIE

 

 

(Fantaisie)

 

 *

 

 

 

Ne confondons pas Dalhousie, petite ville du nord de l'Inde, avec Andalousie, grande région du sud de l'Espagne.

Vers la mi-août, à la fin d'une matinée noyée sous la mousson, je descends du bus de Pathancot.

Que faire, sinon attendre que les trombes de pluie se calment, sous le petit préau de la gare routière ?

 

 

Et je tombe nez à museau avec la plus grande chèvre que j'ai jamais croisée, deux fois plus grosse que la normale, une chèvre élevée aux hormones de croissance, aussi large qu'un taureau andalou !

Ne croyez pas que j'exagère.

D'ailleurs, que fait une chèvre couchée au pied du guichet d'une gare routière ? Sinon s'exhiber pour l'étonnement des voyageurs ?

Cet animal aux longs poils est une vedette locale, au même titre qu'une femme à barbe, ou à deux têtes, une curiosité de la nature.

 

 

Après de tels débuts, je ne cesse de rencontrer pendant trois jours les animaux les plus variés, dont la bizarrerie m'incite à la réflexion.

Dalhousie est-elle un zoo, ou une station climatique appréciée par les touristes indiens ?

Je parlerai à une autre occasion de ces bizarres bipèdes montés sur roues que l'on appelle communément des touristes, concentrons-nous sur nos frères en animalerie.

Les vaches vont et viennent, comme à leur habitude.

 

 

Les chiens mènent leur vie de chien, vagabondent, se grimpent dessus, jouent et japent. Toute la journée, ces bestioles ne manquent jamais une occasion de s'allonger au soleil, dans un coin tranquille.

Certains chiens se mettent à poursuivre une voiture en aboyant. Seul le Dieu des chiens pourrait expliquer leur raison, justifiée, sans nul doute.

Deux soirs, j'en ai surpris lovés à quatre ou cinq, en une boule sympathique.

 

 

Comme à Shimla, les singes prolifèrent.

A 6h du matin, en descendant de ma pension vers la gare routière, afin de prendre le premier bus pour Chamba, je croise plusieurs bandes de singes.

A cette heure la route leur appartient.

Six ou sept gros mâles viennent m'inspecter de près.

Evidemment, j'ai quelques bananes dans mon sac.

Riz, bananes et thé, telle est ma nourriture de base en Inde.

Mais à la douane, je n'ai jamais rien à déclarer.

Alors je suis passé à travers ces amateurs d'un air innocent...

 

 

 

*          *          *

 

 

 

Il n'y a rien de particulier à faire à Dalhousie, à part se reposer, se promener selon ses envies, respirer un air rafraîchi par les nombreux arbres.

Tout incite à la lenteur, y compris ces nappes de brume, divaguant pianissimo au-dessus des vallées, ou remontant lentement des versants.

D'ailleurs, j'ai photographié une limace dans ses exercices respiratoires matinaux...

 

 

Quel fut mon emploi du temps en ce lieu béni de l'Himalaya ?

Par ordre décroissant, sa simplicite m'étonne :

1/. Taper sur le clavier d'un ordinateur dans une cyberboutique : 7 à 8h par jour en moyenne.

Ce blog vampire exige toujours plus d'articles...

2/. Dormir : entre 6 et 7h.

3/. Écrire sur mon cahier (notes, journal...) : environ 3 à 4h.

4/. Promenades et photo : 3h en moyenne.

5/. Réfléchir et ne rien faire : environ 2h.

6/. Manger et se laver : 1h.

 

 

 

*          *          *

 

 

 

Dalhousie ressemble à Shimla sous bien des aspects.

L'influence britannique reste forte : dans le style architectural des bâtiments, par la présence d'églises, ou par leur fonction de stations climatiques d'été, à l'altitude proche de 2000 mètres.

Shimla est cependant douze fois plus peuplée.

Dalhousie ressemble davantage à une petite ville d'hôtels et de pensions qu'à une petite capitale, rôle qu'assume Shimla.

 

 

C'est un lieutenant gouverneur du Punjab, David Mc Leod, qui la baptisa pour honorer un vice-roi des Indes, lord Dalhousie.

J'espère que ce haut dignitaire avait le sens de l'humour.

Connaissait-il l'Andalousie ? Rien n'est moins sûr.

D'ailleurs, le cas échéant, il devait lui préférer Gibraltar...

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Publié à 04:05, le 20/08/2008 dans P. DALHOUSIE (Fantaisie)., Dalhousie
Mots clefs :
Lien